Chevalerie 2007

A l’œil : Rouge intense avec des reflets carmins.
Au nez : Le nez évoque le feu de cheminée avec ses notes empyreumatiques de fumées froides, de suie et d’herbes mouillées.  A l’aération apparaissent des senteurs plus douces ou se mêlent la confiture de fraise, la cannelle et des arômes plus denses de poivres gris fumés. Le tout évoquant un suave mélange de saveurs orientales.
En bouche : La bouche souple et délicate en attaque se caractérise par des notes minérales ou se côtoient fruits murs et épices (épice doucement anisée comme la badiane). La finale est prolongée par une légère acidité qui rehausse la fraîcheur du vin.

Conseils du sommelier :  A mettre en carafe 2 heures avant de déguster, servir à 16 degrés sur des magrets de canard grillés et un gratin de cardons.

Temps de garde : 10 ans

Apogée : 2012