Busardières 2007

A l’œil : Beau rouge pourpre aux reflets grenats intenses.
Au nez : Le nez concentré, nous délivre des senteurs de fruits noirs ( pruneaux d’Agen ) sur une dominante d’épices douces et chaudes telle que la girofle. A l’aération de délicates senteurs de vanille qu’enrobent des notes plus musclées de vétiver et de camphre se dégagent. De nature complexe, le tout se fond déjà de manière admirable.
En bouche : Riches et veloutés en apparence, les tannins denses délicatement boisés enrobent le palais sur un fond fruité. La friandise est là, doucement nuancée entre les notes de fruits frais et poivrés et la finale encore un peu vive qui ne demande qu’à se fondre.

Conseils du sommelier :  A mettre en carafe 2 heures avant de déguster, servir à 16 degrés sur une poularde en cocotte petits légumes croquants.

Temps de garde : 10 ans

Apogée : 2014